Accueil | Insectes | Grillon des champs (Gryllus campestris) – L’insecte champêtre
Grillon des champs male - Insecte de la forêt de Fontainebleau

Grillon des champs (Gryllus campestris) – L’insecte champêtre

Le grillon des champs aussi appelé grillon champêtre fait partie de la famille des orthoptères. Cet insecte noir fait entendre son chant stridulant sur les pelouses rases de la forêt de Fontainebleau. Malgré sa nature craintive, le grillon se montre quelques fois avec un peu de patience.

Il fait partie des insectes qui symbolisent la chaleur et le soleil à l’instar de la cigale provençale. Ne plus l’entendre serait un désastre pour notre cadre de vie. Avant que la belle saison ne revienne, faisons connaissance avec Gryllus campestris appelé plus communément le grillon champêtre.

Caractéristiques du grillon des champs

Le grillon est un insecte robuste possédant une silhouette qui permet facilement son identification. Il est de couleur noir avec sur le dessus, au niveau des élytres, une zone jaunâtre. Surmonté d’une grosse tête ronde avec des antennes d’un peu plus de deux centimètres, il se déplace principalement au sol sans recourir au saut comme le ferait un criquet. Inoffensif pour l’homme, il n’en demeure pas moins que cet orthoptère est impressionnant.

Comme pas mal de petites bêtes des prés, le grillon est doté de longues pattes arrière lui assurant de petits bonds en cas de fuite. Ces pattes ne lui servent pas à l’élaboration du bruit qu’il émet. Il se sert de ses élytres pour produire le son que nous connaissons. Le grillon les frotte l’une contre l’autre à différentes fréquences pour obtenir la stridulation.

Grillon champêtre - Gryllus campestris

Mâle et femelle présentent des différences morphologiques que l’on appelle dimorphisme. Le mâle a une tête plus imposante et son corps est plus massif. La femelle plus légère est reconnaissable par les 3 appendices en bout d’abdomen. La tarière centrale de la femelle la dissocie du grillon mâle.

Le biotope de Gryllus campestris

La pelouse rase est le biotope de prédilection du grillon champêtre en forêt de Fontainebleau. Il affectionne les biotopes ouverts et pauvres pouvant lui permettre d’avoir sa propre galerie. Il aime avoir une vue dégagée et ensoleillée. Il profite de la chaleur du soleil pour chanter et dire combien il est heureux d’avoir encore la possibilité d’avoir un coin à lui.

Comme beaucoup d’autres insectes, le grillon des champs est en régression un peu partout à cause de l’homme. La modification des habitats qu’il occupe l’empêche d’avoir une vie paisible. Même le bruit le gène !

Grillon des champs chantant à l'entrée de son trou
Grillon des champs chantant à l’entrée de son trou

 

Je me rappelle avoir découvert avec joie qu’un grillon avait élu domicile dans mon jardinet. J’étais heureux de l’entendre pendant plusieurs jours. Et puis il a disparu sans que je sache la raison. A-t-il été victime de prédateurs naturels comme les oiseaux ? Je n’en sais rien, mais j’imagine très bien mon petit copain quitter les lieux pour cause de tapage diurne.

Pour chanter, il a besoin de se sentir en sécurité à l’entrée de son trou. Sur mon tapis vert, il devait y avoir trop d’allées et venues à son goût. Je l’ai imaginé prendre son baluchon et quitter cet endroit en râlant…

Comportements

Lorsque le terrain convient parfaitement au grillon adulte, il se met à creuser un trou de moins de 30 cm pour s’y cacher si nécessaire. Il n’est apparemment pas destiné à la ponte du couple. Le mâle sort timidement la tête du trou et quand les environs sont hors de danger, il se met à striduler. Trouver son logis n’est pas compliqué ! Mais le prendre en photo nécessite de la détermination et du temps.

Allongé au sol à bonne distance, je scrute l’entrée pour deviner la présence des antennes. Et puis le voilà, il s’avance, hésite et amorce quelques pas à l’extérieur. Il se met à chanter devant moi, je suis heureux. On dit du chant du grillon qu’il grésille ou craquette. Je prends quelques photos souvenirs et je m’éclipse discrètement de l’endroit pour ne pas dévoiler sa présence.

Les autres grillons de la forêt de Fontainebleau

Il n’y a pas que le grillon des champs qui officie en forêt de Fontainebleau. En sous bois au niveau du sol, il fréquent de rencontrer de petits grillons de couleur claire. Ils sont différents par la taille, la teinte et par le chant. Cette espèce s’appelle le grillon des bois ou grillon forestier (Nemobius sylvestris).

Cet orthoptère est commun sur la région bellifontaine, on en trouve quasiment partout. Et puis, il est fort possible d’avoir chez soi une autre sorte appelée grillon domestique ou grillon des maisons (Acheta domesticus).  Chacun d’entre eux a sa propre niche écologique et son habitat. Mais le plus fragile des trois est bien le grillon des champs.

Pour découvrir la stridulation émise par le grillon des champs, cliquer sur le lien.

4 commentaires
  1. Toujours aussi intéressant!!! J’ai hâte de découvrir les deux sujets dont tu parles en introduction!

  2. magnifique ! encore merci pour toutes ces explications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 8000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!