Accueil | Insectes | Grande tortue (Nymphalis polychloros) – Papillon Vanesse de l’orme
Grande tortue (Nymphalis polychloros)

Grande tortue (Nymphalis polychloros) – Papillon Vanesse de l’orme

La Grande Tortue (Nymphalis polychloros) est papillon diurne de la famille des Nymphalidés pouvant être confondu avec son cousin la Petite Tortue. Le nom des insectes est similaire. Les couleurs sont presque identiques et enfin la forme est quasi la même. Tout converge vers une erreur possible, n’est-ce pas ! Heureusement, il reste des critères d’identifications sur lesquels s’appuyer à coup sûr. Bien sûr, préalablement il vous faut un élément déterminant servant de point de départ. Il s’agit de la taille, car comme le nom l’indique, il y a le Grand et la Petite Tortue.

Voilà une base départ que je vais développer juste après.

Description de la Grande tortue

À première vue, les ailes du papillon sont de couleur uniforme. Ce qui prédomine la couverture alaire est la teinte orange parsemée de quelques taches noires. Les bords sont ourlés de marron. Quelques points bleus sont visibles sur les ailes postérieures lors de la naissance de l’imago. La découpe des ailes est semblable à celle de la Petite tortue.

 

Vanesse de l'orme - Grande tortue (Nymphalis polychloros)
Vanesse de l’orme – Grande tortue

 

Nymphalis polychloros a une envergure de 50 mm à 55 mm. Les individus que nous voyons au début du printemps (et à la sortie de l’hiver) sont des hivernants qui profitent du soleil dominant pour se réchauffer. D’ailleurs, c’est lors de cette période (mars/avril) que j’ai eu la chance de les voir à quelques reprises.

Cette espèce est univoltine et produit par conséquent qu’une génération par an. Pour la distinguer, vous pouvez aussi l’appeler la Vanesse de l’orme, son autre nom.

 

Petite Tortue - Vanesse de l'Ortie
Petite Tortue – Vanesse de l’Ortie

 

Dans la grande famille des Nymphalidae, ce lépidoptère se montre particulièrement vif et donc pas toujours facile à observer. En cas de danger, il part se réfugier au sommet des arbres. De plus, la densité de la Grande tortue en forêt de Fontainebleau est mal connue. Il faudrait prospecter à la sortie de l’hiver pour évaluer la population. En ce qui me concerne, il s’est passé plusieurs années entre mes premières photos et celles prises récemment. C’est pour dire si je suis heureux !

 

Dessous des ailes de la Grande tortue (Nymphalis polychloros)
Dessous des ailes de la Grande tortue

 

Habitat de Nymphalis polychloros

En Seine et Marne comme en Ile de France, les zones propices dépendent en partie de la plante hôte du papillon. En effet, il a besoin d’ormes, de trembles, de pommiers, de cerisiers ou de poiriers. Avec une préférence pour les lisières proches de zones plutôt humides, vous avez là les ingrédients qui vous permettront de rechercher les biotopes favorables. Lors de journées ensoleillées, tentez votre chance en guettant l’envol du papillon devant vous.

En 1 semaine, je l’ai vu 3 fois. Une fois dans un arbre et 2 fois au sol. Ouvrez l’œil pour apercevoir la Grande Tortue, un papillon si discret.

D’où vient le nom du papillon Grande tortue ?

Autant la vanesse de l’orme suggère un lien avec la plante hôte, autant l’origine du nom « Grande tortue » est bizarre au premier abord. En fait, cela remonte au 17e siècle lorsque James Petiver a trouvé que la répartition des couleurs sur les ailes de ce papillon ressemblait aux tâches des écailles de tortue. Des discussions eurent lieu au fil du temps mais le nom est finalement resté.

4 commentaires
  1. Merci Djamal pour l’info sur l’origine du nom du papillon, que l’on ignore pour beaucoup, connais-tu un site qui nous donne des indications sur ce sujet ? merci
    Catherine

  2. Catherine voici un lien d’un blog qui en parle ! 😉

  3. Djamal, je pense que tu as oublié le lien .. merci
    Catherine

  4. Bonsoir Catherine,
    Le lien est bien présent sur le mot blog.
    Passe ta souris dessus et le lien t’emmènera sur le site.
    @+
    Djamal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 8000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!