Accueil | Insectes | Bourdon des champs (Bombus pascuorum) – le pollinisateur des prairies
Bourdon des champs - Insecte de la forêt de Fontainebleau

Bourdon des champs (Bombus pascuorum) – le pollinisateur des prairies

Le bourdon des champs est un concentré d’énergie qui virevolte d’une fleur à l’autre à la recherche de fleurs mellifères. Cette boule de poils orange a capté mon attention un après-midi d’été. J’étais à la recherche de papillons lorsque je vois passer un petit insecte aux couleurs vives.

Je dois avouer que je fus intrigué, car j’ai déjà observé de gros bourdons noir, jaune et blanc, mais je n’ai jamais remarqué cet hyménoptère si caractéristique. L’envie m’a pris de lui faire le portrait. Je vous garantis qu’il n’est pas facile à photographier tant il reste très peu de temps sur la plante.

Présentation de Bombus pascuorum

Cet hyménoptère coloré fait partie de la famille des Apidae comprenant pas moins de 45 espèces en France. Le bourdon des champs possède 2 paires d’ailes et 6 pattes. Selon la fonction dans la colonie, les individus ont une longueur comprise entre 9 et 18 mm. La colonie annuelle est constituée de la reine, des ouvrières et des mâles. Cette espèce de bourdon fréquente les milieux ouverts couverts d’une végétation rase.

En forêt de Fontainebleau, il faut rechercher les zones humides pouvant accueillir des zones d’herbes rases avec plusieurs essences de plantes sauvages à fleurs pour le voir évoluer. De plus, comme bombus pascuorum est vif, son observation est souvent de courte durée.

Esthétiquement, je le trouve beau avec cette dominante orange. Sur le dessus, on aperçoit le roux du thorax et le jaune de l’abdomen. Comparativement aux autres espèces de bourdons que l’on voit partout, les populations de bourdon des champs sont moins nombreuses et donc plus difficiles à observer sur le massif bellifontain.

Bourdon des champs - Insecte de la forêt de Fontainebleau

Fonctionnement de la colonie

Contrairement aux abeilles qui ont une colonie permanente, ce type de bourdon la renouvelle tous les ans. Au printemps, la reine qui a passé l’hiver pond des œufs qui donneront des ouvrières. Elles vont s’activer pour créer les conditions favorables à la venue d’une autre génération d’insectes en leur prodiguant des soins, en les nourrissant.

Durant les mois d’été, juillet et aout naitront mâles et femelles. Parmi les jeunes sorties du couvain sera élevée au moins une nouvelle reine qui passera l’hiver pour créer le cycle suivant une nouvelle colonie.

La longue langue du ourdon des champs

LE SAVIEZ-VOUS ? Sa petite taille ne l’empêche pas d’aller butiner au cœur des fleurs grâce à sa longue langue.

Le rôle du bourdon des champs dans la nature

Le bourdon des champs est, en autre,  un des principaux pollinisateurs de nos régions. Il a donc un rôle primordial pour le fonctionnement de la nature, mais aussi pour ce que nous consommons. Dès la fin de l’hiver, le bourdon (d’autres espèces) est déjà dehors à visiter les premières fleurs qui ont bravé le froid. Jusque tard dans la saison, ils s’activent autour des fleurs mellifères.

Les particuliers peuvent apporter leur contribution à leur survie. Il faut savoir que sur les 45 espèces présentent en France, 24% sont en danger d’extinction. Une des précautions à prendre est de planter de fleurs sauvages, car elles sont résistantes et souvent vivaces. L’emploi de pesticide est à éviter pour permettre la mise en place d’un cycle vertueux qui profitera à tout un écosystème propre au jardin. Rapidement, les insectes reviennent quand les conditions sont favorables et c’est un vrai bonheur de voir que notre tapis vert déborde de vie.

Bourdon des champs sur fleur violette

Il existe 200 espèces de bourdons dans le monde. Étonnant non !

Pour aller plus loin

Si vous êtes attentif à votre environnement et que participer à une action de collectes d’informations vous plait, je vous propose le site internet sur l’Observatoire des bourdons. Le but est de connaitre l’état de 11 groupes d’espèces facile à identifier. Grâce à chaque relevé individuel, les scientifiques peuvent avoir une sortie d’instantanée de l’état de santé des différentes populations de bourdon.

4 commentaires

  1. Un grand merci de ce travail de professionnel, avec plein de coeur ! Les photos sont superbes, les textes pleins de découvertes ! Belle fin d’année à vous,

  2. 200, c’est très peu, je ne pensais pas qu’ils étaient si peu nombreux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
Rejoignez
les 8000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
error: Content is protected !!