Accueil | Forêt de Fontainebleau – Informations Pratiques

Forêt de Fontainebleau – Informations Pratiques

La forêt de Fontainebleau est une des plus grandes forêts de plaine en France, mais aussi une des plus riches sur le plan de la biodiversité. Si vous devez vous y rendre, je vous donne des informations pratiques qui pourront vous être utiles.

La forêt de Fontainebleau

Le massif forestier de Seine et Marne est composé d’un boisement récent d’une cinquantaine d’années environ. J’y vois peu de vieux arbres lors de mes randonnées photos.  La gestion des coupes de parcelles transforme le paysage intérieur. Peu de zones sont épargnées par ce management du profit made in ONF. Ou que j’aille, je trouve des billes de bois attendant le chargement. Pour être clair, ce n’est plus une forêt ‘primaire’ au sens ou on peut se perdre. C’est un parc touristique quadrillé de chemins balisés, dans lequel vient se détendre une foule en attente de nature.

Au milieu de cette activité subsistent une faune et une flore sauvages ! Vous ne la trouverez pas forcément lors de votre première promenade. Cette faune est discrète, peu abondante et surtout localisée. Le hasard permet quelques fois d’entrevoir des animaux pris sur le vif. Mais généralement pour avoir du succès, il faut de la patience et connaitre le sujet que l’on recherche. La diversité des milieux permet de croiser pas mal d’espèces intéressantes. C’est tout le charme de la forêt de Fontainebleau.

J’aime cette forêt aux senteurs de pins, ses chemins de sables blancs, ses rochers de grès, ses paysages pittoresques. J’y habite, je la fréquente et j’aimerais vous la faire découvrir…

Situation géographique

La forêt de Fontainebleau est située à un peu plus de 50 kilomètres au sud de Paris. Au nord de la forêt, on touche les communes de La Rochette et de Dammarie-les-Lys là ou commence le massif. À l’ouest, la ligne d’arbres passe par Fay, Macherin, Barbizon, Arbonne la Forêt, Milly-la-Forêt, Noisy sur École. À l’est suivant la Seine, les communes de Bois le Roi, Samois sur Seine, Thomery, Veneux les Sablons, Moret-sur-Loing sont enclavées dans les bois. Au sud, la forêt est bordée par Achères la Forêt, Ury, Recloses, Bourron Marlotte, Montigny sur Loing.

L’altitude de la forêt de Fontainebleau est comprise entre 42 m et 144 m selon Wikipedia et 146 m selon l’ONF. Le point culminant du massif se trouve au Carrefour du Banc du Roi, 2 km au nord de Fontainebleau.

La superficie de cet ensemble forestier est de 25 000 ha. Le massif forestier est traversé par l’autoroute A6 et sépare les 3 Pignons du boisement principal. Routes, chemins de fer sillonnent cet espace vert. Au total, on recense plus de 1600 kilomètres de routes, de chemins forestiers, dont 300 kilomètres de sentiers balisés pour la randonnée.

Mammifères

La forêt de Fontainebleau abrite une faune diversifiée. Mais contrairement à ce que l’on lit sur le site internet de l’ONF, la faune n’est pas dense. Photographier une espèce est toujours un défi. Il m’arrive de rentrer bredouille sans voir quoi que soit. En fait, tout est affaire d’interprétation…

Biche - Mammifère de la forêt de Fontainebleau
Biche – Mammifère de la forêt de Fontainebleau

Parmi les mammifères, il y a des cerfs, des chevreuils, des sangliers, des hérissons, des fouines, des écureuils, des mulots, des musaraignes, des souris, des ragondins (milieux humides), des lapins, des lièvres (en lisière de forêt), renards, blaireaux (rare), chats sauvages (rare), taupes, martres, putois, lérots, muscardins.

Oiseaux

Les différents biotopes de la forêt permettent à plus de 200 espèces d’oiseaux de trouver refuge pendant la période migratoire ou pour la nidification. Parmi les oiseaux extraordinaires que j’ai rencontrés, il y a la huppe fasciée, le torcol, le guêpier d’Europe, le faucon hobereau, le gobemouche noir, le martin-pêcheur, la bécasse des bois, l’engoulevent et bien d’autres espèces difficiles à voir.

Martin pêcheur - Oiseau de la forêt de Fontainebleau
Martin pêcheur mâle – Oiseau de la forêt de Fontainebleau

Chauves Souris

La forêt de Fontainebleau abrite plusieurs espèces de chauves-souris telles que la noctule, la sérotine, le grand murin, le petit murin, l’oreillard roux, la pipistrelle.  Jusqu’à un passé récent, 17 espèces de chiroptères vivaient dans la sylve.

Insectes

Savez-vous que la forêt de Fontainebleau est une des plus riches de France pour sa diversité d’insectes ? Les spécialistes recensent 1600 espèces lépidoptères (papillons diurnes et nocturnes), 3500 espèces de coléoptères, près de 50 espèces d’odonates (libellules) et 50 espèces d’orthoptères (criquets et sauterelles). Juste avec les insectes, le photographe passionné de macro a de quoi passer de bons moments.

Demi-deuil - Papillon de la forêt de Fontainebleau
Demi-deuil – Papillon de la forêt de Fontainebleau

Reptiles

Les herpétologistes locaux comptabilisent environ 10 espèces de reptiles en forêt de Fontainebleau. Il y a quelques espèces de reptiles rares dans la région comme la coronelle lisse (Coronella austriaca), la vipère péliade (Vipera berus), le lézard vivipare (Lacerta vivipara), la couleuvre vipérine (Natrix maura). Mais il y a aussi des reptiles plus communs tels que la vipère aspic (Vipera aspis ), la couleuvre à collier (Natrix natrix), la couleuvre d’esculape (Zamenis longissimus), le lézard vert (Lacerta bilineata), le lézard des murailles (Podarcis muralis), le lézard des souches (Lacerta agilis).

vipère aspic - Reptile de la forêt de Fontainebleau
vipère aspic – Reptile de la forêt de Fontainebleau

Amphibiens

Le massif bellifontain n’est traversé par aucun cours d’eau. La présence de mares ici et là permet la vie des amphibiens. Localement s’y reproduit le triton crêté (Triturus cristatus), l’alyte accoucheur (Alytes obstetricans), le crapaud calamite (Bufo calamita), le pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus), la rainette verte (Hyla arborea). Certains amphibiens de cette liste sont malheureusement plus menacés que d’autres par la disparition de leurs milieux ou par prélèvement. Les individus communs sont les tritons palmés (Lissotriton helveticus), les tritons marbrés (Triturus marmoratus), les grenouilles vertes (nom générique pour désigner 3 espèces distinctes ( Grenouille de Lessona – Pelophylax lessonae, Grenouille de Pérez – Pelophylax perezi, Grenouille rieuse – Pelophylax ridibundus) ou les hybridations ), la grenouille agile (Rana dalmatina), la grenouille rousse (Rana temporaria), le crapaud commun (Bufo bufo). La salamandre est absente du massif forestier de Fontainebleau.

Grenouille verte - Amphibien de la forêt de Fontainebleau
Grenouille verte – Amphibien de la forêt de Fontainebleau

Flore

La forêt de Fontainebleau est un immense jardin dans lequel poussent environ 1350 plantes à fleurs, 450 mousses, 3000 champignons, 500 lichens et autant d’algues. Pour en savoir davantage, je vous invite à consulter cette étude sur les plantes et arbres de la forêt de Fontainebleau. Pas loin de 30 espèces d’orchidées poussent dans les limites du massif forestier bellifontain, le saviez-vous ?

Biotopes

Ce qui est marquant pour le visiteur c’est de trouver des milieux naturels aussi différents. On peut passer d’un peuplement de feuillus avec des zones humides (mares, étangs) à un boisement de résineux bordé de chemins sableux. Les secteurs rocheux comme les Gorges de Franchard, les Gorges d’Apremont sont les plus connus. Des secteurs à bruyères en plaine de Chanfroy nous transportent hors du temps. Un sentiment de liberté m’envahit lorsque je scrute la platière de Coquibus. Ici ou là, des mares donnent vie aux hôtes des lieux.

Escalade

Quant aux amateurs d’escalade, près de 150 circuits sont balisés en forêt de Fontainebleau pour leur plus grand plaisir parmi les rochers de grès et chaos du massif.

Randonnée

Avec ses sentiers balisés, le domaine de Fontainebleau est propice à la randonnée. D’ailleurs les amateurs de marche nordique trouveront matière à sortir, car les balades sont nombreuses. Si cela vous intéresse, je vous propose un site web spécialisé dans ce domaine (voir le lien juste avant). Sinon, l’ONF propose quelques randonnées bien documentées.

Les outils indispensables

Avant de vous rendre en forêt, vous pourriez avoir besoin de ceci :

Pour l’identification des animaux de la forêt de Fontainebleau, je vous propose ces ouvrages de référence qui couvrent quasiment l’intégralité des espèces.

9 commentaires
  1. Bonjour,

    Je ne connais pas du tout la forêt de Fontainebleau pour y être allée une ou deux fois il y a longtemps.
    Je voulais y aller pour essayer de voir des martins pêcheurs et des guêpiers mais comme ils « logent » dans
    des terriers, pourriez-vous me dire de quelle ville dois-je partir pour voir ces falaises ou autres, où
    nichent ces oiseaux ?
    Votre blog est très bien, pour les renseignements qu’il donne, et les belles photos.
    Cordialement
    Anne Marie

    • Bonjour Anne-Marie,
      Le meilleur endroit que je peux vous recommander pour le martin pêcheur est l’observatoire de la Plaine de Sorques au sud de la forêt de Fontainebleau. Cette ENS est à proximité de la commune de Montigny sur Loing. Pour ce qui est des guêpiers, je préfère rester discret sur leur localisation. Ils sont revenus après 3 ou 4 ans d’absences sur le massif.
      Enfin merci pour votre inscription et votre fidélité.
      @Bientôt
      Djamal

  2. Bonjour Djamal, je suis votre blog depuis quelques temps et je le trouve très riche et très bien documenté avec de superbes photos… J’aime beaucoup prendre mon temps pour photographier les Reptiles notamment, auriez vous des coins bien privilégiés où les trouver vous semble un peu plus aisé, je pense notamment aux Vipères et aux Lézards vert et des souches.

    Merci d’avance, Vincent

    • Bonjour Vincent,

      La difficulté pour les reptiles est de les trouver ! je veux dire choisir un lieu propice, une bonne météo et un bon coup de chance…
      Il y a un site majeur où personnellement j’ai photographié 3 espèces de serpents et le lézard vert.
      Allez faire un tour à l’ENS de Sorques (prêt de Montigny sur Loing), vous trouverez votre bonheur au bord des chemins.
      C’est un espace naturel sensible au sud de la forêt de Fontainebleau.

      Bonne séance photo Vincent

  3. Ha ça oui alors les trouver et notamment les serpents c’est quelque chose j’ai passé 3 heures en Sologne à chercher l’aspic en bordure de forêts, champs, un beau zéro pointé… Mais la quête fait aussi partie de la démarche et du plaisir ! Merci pour le tuyau, je vous dirai ce que j’ai trouvé…

    Amicalement, Vincent

  4. Bonjour Djamal,

    Je souhaite réaliser des photographies d’insectes et de fleurs. J’ai compris qu’il fallait surtout connaitre leur mode de vie, essences préférées, température, etc. Pour le moment je ne suis pas au point à ce sujet. par contre, je connais bien la forêt pour l’avoir parcouru à VTT dans les grandes largeurs (et dans le respect de l’environnement). Quels seraient les endroits préférentiels pour croiser des spécimens d’insectes. La semaine dernière, juste après la pluie je me suis levé super tôt et suis revenu bredouille. Mais comme je suis persévérant j’insiste. Merci et bravo pour les belles images que j’ai pu voir.

    Cordialement

    • Bonjour à Vous,

      Faire de la proxi photo ou de la macro est une activité sympa. Je suis agréablement surpris de voir que vous avez acquis la méthode qui consiste à appréhender le sujet par rapport à son milieux de vie.
      Ceci dit, vous me posez une colle car les insectes, il y en a un peu partout. Cependant, autant pour les fleurs que les insectes, je vous inviterai à privilégier les biotopes ouverts.
      Je pense à la plaine de Chanfroy et l’ENS de Sorques (Montigny sur Loing). Ces 2 sites ont l’avantage d’offrir des pelouses, des clairières. Sur l’ENS, la zone humide inclut pas mal de libellules et autres. Vous avez de fortes chances de trouver votre bonheur en ces lieux…

      Bonne séance photo
      ps: Tenez moi au courant du résultat svp

      A bientôt

  5. Bravo Djamal pour ce blog si richement documenté.
    Pour ma part, je commence tout juste ma quête de « belles lumières » de ce magnifique site que constitue a forêt de Fontainebleau, et votre blog constitue une base documentaire vraiment très intéressante.
    Je m’inscris à la newsletter!
    🙂
    Bonne continuation et qui sait… peut être à bientôt au détour d’un très nombreux sentiers de la forêt.

    • Merci Stephen pour votre retour sympathique à propos de Fontainebleau Blog. 🙂
      Il y a maintes activités possibles et notamment la photo.
      J’espère que vous trouverez des idées de promenade pour capturer les ambiances de la forêt.
      Au plaisir de vous retrouver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!