Accueil | Flore | Phytolacca Americana (plante invasive) – Les raisins de la colère
Phytolacca Americana - Raisin d'Amérique plante invasive

Phytolacca Americana (plante invasive) – Les raisins de la colère

Phytolacca Americana, cela vous dit quelque chose ? Il s’agit d’un végétal non indigène poussant en forêt de Fontainebleau. D’ailleurs, il n’est pas cantonné à la Seine et Marne. Alors pourquoi ce titre « Les raisins de la colère » ?  Découvrez pourquoi, en une décennie, cette plante invasive est devenue un danger pour notre écosystème local.

Le raisin d’Amérique est une plante introduite par l’homme en Europe du Sud dans un premier temps, à des fins pratiques. Un des autres noms de Phytolacca Americana est épinard des Indes, épinard de Cayenne ou même Teinturier. C’est justement ce dernier nom qui expliquerait en partie le voyage qu’a entrepris cette plante venue d’Amérique du Nord. Son arrivée en France daterait de plusieurs siècles dans la région d’Aquitaine. Utilisé par les vignerons pour rehausser la couleur de certains vins, il est également utilisé par les teinturiers.

Description du raisin d’Amérique

Les plans de Phytoloques poussent généralement assez proches les uns des autres. La plante peut mesurer plus de 2 mètres. Les pieds et les tiges sont rouge violacé. Les feuilles sont longues de 20 centimètres environ. À la fin de l’été, le raisin d’Amérique produit des fruits en grappes. Sa croissance est rapide et nuit aux écosystèmes dans lequel il est installé. Il se plait dans les milieux humides sur différents types de sol. Ses racines sont étirées comme des nappes de sorte qu’elles étouffent la végétation forestière classique et appauvrissent les parcelles de la forêt de Fontainebleau. À ce jour, pas loin d’un quart du massif forestier bellifontain est touchée par ce qui est considéré comme une peste végétale par l’UICN (Union Internationale de Conservation de la Nature).

Pieds de phytolacca americana - Plante invasive en forêt de Fontainebleau
Phytolaque américain – Raisins d’Amérique

Comment stopper l’invasion de Phytolacca Americana ?

Arrivé dans les années 80 en Ile de France (forêt de Fontainebleau), la propagation de cette invasive est extrêmement rapide. Les graines semées par les plans actifs colonisent peu à peu chaque parcelle forestière. Faire tomber la plante avec son pied ne suffit pas à stopper l’invasion. Les racines en nappes facilitent la repousse. Pour s’attaquer efficacement au raisin d’Amérique, il ne faut pas déterrer la racine. Il suffit de couper sous le collet pour que la racine restée dans le sol pourrisse. Parfois une bonne partie du système racinaire vient également, il faut alors veiller à ce qu’aucune radicelle ne touche le sol ( dans ce cas une dépose sur une souche, un rocher non moussu, un brancard de branches mortes font l’affaire ) au risque de s’ y enfoncer à nouveau.

Cela sous-entend une organisation pour cartographier les zones à nettoyer. Il faut également tenir compte des futures coupes de l’ONF pour éviter que les plans ne soient écrasés et les graines dispersées. En clair, planifier une action de nettoyage sur ces parcelles avant la venue des bucherons.  Comme vous le voyez, insidieusement une plante à l’aspect ‘sympathique’ est en train de détruire l’ écosystème local et met en danger la biodiversité.

Aujourd’hui, la plante se maintient à peu près partout sur le boisement. La prolifération est active en forêt.

Phytolacca americana - Teinturier - Épinard de Cayenne
Phytolacca americana – Teinturier – Épinard de Cayenne

Il existe une association qui s’est donné comme mission de nettoyer les parcelles forestières de la Phytolacca Americana. Cette association s’appelle ASABEPI (association des arracheurs bénévoles de plantes invasives). Un calendrier des chantiers est mis à jour sur leur site web pour indiquer quand et où se déroulera le prochain chantier d’arrachage. Si le maintien de la biodiversité comme la présence des champignons, du muguet, de la jonquille, des insectes est important pour vous, je vous invite à contacter ASABEPI pour faire grossir les participants de cette action.

Pour voir l’ampleur des dégâts, consulter le document suivant : Lutte contre les plantes invasives en forêt de fontainebleau

En ce qui concerne les parcelles forestières touchées, cliquez sur le lien.

3 commentaires
  1. Merci mille fois Djamal pour tous ces reportages intéressants et photos superbes . Celui ci
    particulièrement, bien sûr. Un petit détail cependant qui a son importance pour ne pas réfréner les vocations. Il ne faut pas déterrer la racine , sinon on aurait arrêté d’ épuisement depuis longtemps. Il suffit de couper ou trancher sous le collet pour que racine restée dans le sol pourrisse. Parfois une bonne partie du système racinaire vient également, il faut alors veiller à ce qu ‘aucune radicelle ne touche le sol( dépose sur une souche ou un rocher non moussu, un brancard de branches mortes ) au risque de s’ y enfoncer à nouveau.
    MERCI ENCORE et bonnes fêtes
    Danielle et J claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fleurs et plantes
 

de la forêt de Fontainebleau

Découvrez aussi les orchidées...
INSCRIVEZ-VOUS
close-link
error: Content is protected !!