Accueil | Flore | Houx Ilex aquifolium – Arbuste à feuillage persistant
Houx - Arbuste de la forêt de Fontainebleau

Houx Ilex aquifolium – Arbuste à feuillage persistant

En préparant cet article sur le houx (Ilex aquifolium), j’étais loin de m’imaginer que cet arbuste sauvage comportait de nombreuses spécificités sur le plan végétal, culturel, symbolique, profane, médicinal et religieux. Je vais parler donc de cet arbre à feuillage persistante que certains appellent houx rouge. On le repère facilement en forêt de Fontainebleau au mois d’octobre. Voyons cela ensemble !

Présentation du houx (Ilex aquifolium)

Dans mon esprit comme dans beaucoup d’autres, le houx a des feuilles épineuses épaisses. En automne, des boules rouges apparaissent comme des décorations de fin d’année. Voilà en gros ce qui caractérise cette plante forestière. D’ailleurs, il est assez facile de trouver Ilex aquifolium en forêt de Fontainebleau dans les endroits ombragés du sous-bois. Les arbustes poussent sur des sols plutôt acides. Dans de bonnes conditions, les plants peuvent vivre pendant quelques siècles !

Houx (ilex aquifolium)

Le houx appartient à la famille des Aquifoliacées. Avec une pousse lente, ils ne sont jamais très hauts. La hauteur de l’arbuste se situe en moyenne autour de 3 à 5 m. Les fruits rouges vifs sont des drupes qui en latin désignent des olives mûres (drupa oliva). Les baies du houx sont de petits fruits charnus ayant 4 petits noyaux clairs.

 

LE SAVIEZ-VOUS ? Le fruit du houx est toxique. Veillez à ce que les enfants n’en consomment pas !

Ilex aquifolium est dit dioïque, c’est-à-dire que les arbustes sont mâles ou femelles. Seuls les plants femelles portent les baies rouges. Donc, la production de fruit n’est possible que si un plant mâle se trouve à proximité. Mais comme la nature nous réserve bien des surprises, il est possible de trouver des arbustes dits monoïques possédant des fleurs mâles et femelles.

Signification du nom latin

Le terme ilex désigne à l’origine le chêne vert qui est une espèce présente dans la partie sud de la France. Sa caractéristique est d’avoir un feuillage persistant et des feuilles à l’aspect de houx. D’ailleurs, cette essence est appelée chêne faux houx. On retrouve donc cette première appellation ilex pour le houx pour sa ressemblance au niveau des feuilles. Quand à aquifolium, il est à décomposer en deux parties. Folium représente la feuille et aqui l’épine. L’ensemble renvoie à l’aspect de la feuille épineuse. La feuille brillante munie de ses piquants permet une identification rapide de l’arbre.

Symboles

Dans nos contrées, on voit souvent en fin d’année des couronnes de houx fixées sur la porte des maisons. Cette tradition et bien d’autres remontent à l’antiquité où à l’époque certains voyaient en cette survivance végétale pendant l’hiver, un symbole de la vie. En remontant les époques, traditions, croyances et superstitions se mêlent autour du houx rouge. Certains pensent que les piquants des feuilles repoussent les mauvais esprits. Pour d’autres, cette plante aurait joué un rôle dans la protection de personnages bibliques. Reste à vous faire votre propre idée sur la question…

Toujours est-il que cet arbre atypique a suscité bien des questionnements sur la bizarrerie de son feuillage et la belle couleur de ses baies. Il en est resté des traditions à travers toute l’Europe. Par exemple, en anglais le houx se dit « holly » terme approchant de « holy » qui veut dire saint. Ainsi, les profondeurs de l’histoire ont conduit à ce que nos anciens s’approprient cette plante pour des usages que le profane ne connait pas.

Usage du houx

Comme je l’ai écrit plus haut, cette plante entre dans la composition de certains remèdes. Mais ce n’est pas le médicinal qui m’intéresse c’est l’emploi que l’on peut faire de son bois. Par exemple, il est utilisé dans la marqueterie pour le travail de décors. Le bois très clair, presque blanc convient aussi pour la fabrication de petits objets. Il est dur, dense et convient au travail des artisans. Wikipedia précise que Goethe utilisait une canne fabriquée à partir de cet arbuste.

 

Houx arbuste de la forêt de Fontainebleau

 

Ses qualités permettaient autrefois de construire des manches d’outils agricoles dans les campagnes. Aujourd’hui, dans notre monde moderne dans la proximité de grandes agglomérations, nous avons oublié les propriétés du houx. Il ne reste que l’usage qu’en fait la tradition culturelle ou religieuse.

Utilité en forêt de Fontainebleau

Au vu de ce descriptif, on pourrait s’interroger sur l’utilité de cet arbre. Ilex aquifolium apporte de la diversité par sa présence. Groupés, ils forment une barrière naturelle et un refuge pour certains mammifères comme le sanglier. Mais au-delà de ces animaux, la présence des baies du houx pendant tout l’hiver offre aux oiseaux de la nourriture. Ainsi, les turdidés (merle, grive) et d’autres passereaux profiteront de ce garde-manger présent tout l’hiver.

Dans la nature rien ne se perd, donc réjouissons-nous d’avoir cet arbre de la famille des Aquifoliacées en forêt. Il a toute son utilité et en plus, l’automne venu, il enjolive le paysage.

Où trouver du houx en forêt ?

En forêt de Fontainebleau, on trouve assez facilement ilex aquifolium, arbuste à feuillage persistant, dans les hêtraies, aux lisières des parcelles de la zone nord du massif.

 

Un commentaire
  1. bonjour,
    le titre (Ça pique, les fruits sont rouges et on le trouve en forêt de Fontainebleau) est fourfoyeur……….. car j’avais répondu autre chose, tout en ayant aussi raison, avec…………..

    l’églantier

    qui lui, même si cela demande un travail titanesque, fournie d’excellentes gelées et confitures

    Christian Zimmermann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVREZ LA FLORE

DE LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Les orchidées sauvages aussi...
INSCRIVEZ-VOUS
close-link
error: Content is protected !!