Accueil | Flore | Les fleurs sauvages de Mai Juin – Périodes de floraison
Fleurs sauvages de mai juin

Les fleurs sauvages de Mai Juin – Périodes de floraison

En mai juin, les fleurs sauvages profitent de l’ensoleillement progressif pour pousser. Cette période est idéale pour augmenter ses connaissances de la flore de la forêt de Fontainebleau. Jaune, rose, bleue, mauve ou rouge, chaque espèce dévoile ses subtiles couleurs pour capter l’attention des insectes (abeilles, papillons, mouches, etc.).

Rien n’est plus extraordinaire que lorsque le nez par terre, en s’approchant d’une petite fleur à l’inflorescence modeste, on découvre un univers de nuances et de formes. Durant ces 2 mois, la nature est exubérante. Pour avoir un large horizon de ce qui pousse, vous devrez apprivoiser la forêt de Fontainebleau. De par ses dimensions, ses types de biotopes et la localisation de certaines espèces, vous devrez couvrir pas mal de chemin pour faire grossir votre liste de fleurs sauvages.

Les fleurs sauvages de mai

En mai, c’est la course pour la pousse dans le massif forestier. Les fougères pointent et les anémones presque fanées laissent la place par endroit aux chèvrefeuilles qui entament leur lente ascension vers la lumière.

De véritables bijoux botaniques apparaissent en ce mois de mai. Outre les orchidées qui embellissent leur biotope de pétales colorés, de formes incroyables, les fleurs sauvages de mai sont nombreuses en quantité, tantôt bizarre, tantôt surprenante ou même rare. Découvrez ces fleurs de mai dans la galerie photo ci-dessous.

Je vous propose une liste de fleurs que j’ai photographiées et identifiées. Pour un chargement rapide de la page, je n’ai retenu qu’un nombre limité de clichés.

Parmi celles que vous ne verrez pas dans la galerie photo, il y a le bugle rampant, le camérisier, le célèbre coquelicot, l’hélianthème blanc, l’herbe à Robert, l’iris des marais, la mélitte à feuilles de mélisse, la pimprenelle, la sauge des prés, la saxifrage, le trèfle des prés.

Les fleurs sauvages de juin

Le mois de juin est celui qui clôture le printemps et qui célèbre le début de l’été. Durant cette période, l’effet conjugué de la lumière du jour et d’une température douce favorise l’épanouissement des fleurs de toutes sortes.

La forêt de Fontainebleau est une grande pépinière naturelle. Les massifs périphériques permettent aussi de faire des trouvailles botaniques intéressantes. Les parcourir est le moyen d’illustrer la richesse floristique de la région de Fontainebleau, mais aussi de la Brie humide se trouvant juste au-dessus.

Il m’a été difficile de sélectionner un échantillon représentatif des fleurs sauvages de juin. Pour cet article, je vous ai choisi les plus atypiques et peut-être pour certaines des méconnues.

Je complète cette galerie photo par la vipérine, la verveine officinale, la véronique en épi, le silène enflé, le serpolet, le plantain moyen, l’orpin brûlant, le mélampyre, l’épiaire droite, la consoude, le chardon, le bugle jaune et la brunelle.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez avoir accès à l’identification visuelle d’autres fleurs sauvages de la forêt de Fontainebleau, vous pouvez consulter ces articles :

 

NEWSLETTER

Pour découvrir la flore de la forêt de Fontainebleau.

2 commentaires
  1. Les premiers jours d’automne sont arrivés et c’est un réel plaisir de revoir et découvrir ces jolies petites fleurs qui enchantent la forêt de Fontainebleau et d’ailleurs par leur variété, leur couleur au printemps et en été.
    Jolies photos de ces petites beautés de la nature. Un grand merci pour votre travail.
    Bien à Vous.

    Dominique Ftr

    • Un travail de fourmi, c’est vrai ! Des kilomètres sac à dos et des heures avec les guides pour trouver les noms de ces belles de prés.
      Encore merci Dominique pour vos commentaires charmants ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVREZ LA FLORE

DE LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Les orchidées sauvages aussi...
INSCRIVEZ-VOUS
error: Content is protected !!