Accueil | Flore | Les fleurs sauvages de Juillet Août – Périodes de floraison
chardon - Fleurs sauvages aout

Les fleurs sauvages de Juillet Août – Périodes de floraison

Pour aborder les fleurs sauvages de juillet août, je vous ai préparé les photos de celles qui ont animé le cœur de l’été. Ces plantes ont offert malgré la sécheresse les dernières ressources alimentaires aux insectes. À nos yeux, ce tapis coloré a osé toutes les excentricités pour attirer notre regard. D’ailleurs, connaissez-vous cette flore locale ? Si vous avez des lacunes, je vous invite à poursuivre la lecture de cet article.

Pendant nos congés d’été, la forêt de Fontainebleau se pare de magnifiques tapis de couleur. Dans des recoins isolés du massif ou au bord des routes, jour après jour, elles poussent silencieusement. Elles déploient un arsenal de séduction olfactif à destination des insectes pollinisateurs. Pour d’autres, la couleur de la fleur sera déterminant.

Toujours est-il que ces belles de jour n’habitent pas toutes dans les mêmes milieux. Certaines se plaisent dans des milieux frais et humides comme la salicaire ou la saponaire. Tandis que des espèces de fleurs comme le millepertuis ou le liseron des haies s’accommodent des endroits lumineux et chaud.

Fleurs sauvages de Juillet

Durant le mois de juillet, les fleurs sauvages bénéficient sous les latitudes de Seine et Marne de fraicheur relative et parfois, pas mal de pluie. Mais les années se suivent et ne se ressemblent pas. Il arrive qu’une météo équilibrée donne un coup de pouce à ces fleurs sauvages.

Ainsi, cette année, j’ai recensé les espèces de fleurs sauvages de juillet. Comme je l’ai évoqué dans un précédent article, certaines plantes fleurissent sur plusieurs semaines. Par conséquent, ne considérez pas comme définitif le classement présenté. Il sera probable que certains végétaux soient présents durant 2 mois ou plus.

En résumé, je vous propose une petite liste de fleurs sauvages de juillet présent en forêt de Fontainebleau. Lors de vos promenades ce mois-là, vous pouvez voir la coronille bigarrée, le millepertuis, l’oignon sauvage, l’eupatoire chanvrine, la grande lysimaque, la salicaire, l’œillet velu, la petite centaurée, la bryone dioïque la saponaire, le liseron des haies et la pulicaire dysentérique.

Fleurs sauvages d’août

À l’amorce du mois d’aout, les températures passent dans le rouge et très souvent une chaleur écrasante dessèche le sol. C’est alors que les fleurs sauvages d’août peuvent avoir sur nous un attrait particulier. Figurez-vous que ces plantes à fleurs de milieu d’été ont les ressources nécessaires pour affronter ces chaleurs.

Par contre, il est difficile de trouver des étendues fleuries comme des prairies sèches ou des chemins forestiers qui ne soient pas tondus et même rasés de près comme de vulgaires pelouses. Dans mon recensement de fleurs sauvages, j’ai entrepris de visiter des secteurs de la forêt que je ne connaissais pas. J’y ai fait de belles découvertes, mais aussi trouvé de mauvaises surprises.

D’une semaine à l’autre, j’ai vu des endroits magnifiques, pleins de vie (papillons, insectes, oiseaux) devenir des déserts biologiques sans vies. La faute à qui ? La faute aux tontes réalisées soit par la DDE, soit des agriculteurs pressés d’avoir du foin ! Du coup, cette année sur des ENS (Espaces naturelles sensibles), ce genre de prairies ont été tondu au mois d’aout ou début septembre en dépit du bon sens faisant disparaitre les fleurs, les papillons et tout ce qui pouvait y avoir…

Une question idiote, pourquoi ne pas laisser la nature se débrouiller une année ou deux, histoire de mesurer l’impact de la tranquillité sur le nombre d’espèces et sur la quantité de bestioles.  Et après, décider si la tonte va améliorer quelque chose. Dans cet esprit, c’est la réflexion que je menais dans mon article sur les moutons en forêt de Fontainebleau.

En plus de la galerie photo de fleurs ci-dessous, j’ajouterais quelques espèces typiques de la région sud Seine et Marne comme l’onagre, l’aigremoine, l’épilobe hirsute, la molène noire, la bugrane épineuse, la carline commune, la clématite des haies, le liseron des champs, l’épiaire officinale, la cardère sauvage.

 

Amoureux des fleurs sauvages d’Île de France

Je sais que parmi vous, il y a des amoureux de la nature sauvage qui aiment au détour d’une balade être surpris par un panorama, par une belle fleur. Avant, je ne m’y intéressais pas, car je les trouvais, comment dire, un peu trop statique et sans vie. Mais dans le cadre de ma démarche sur la découverte de la forêt de Fontainebleau, je m’y suis mis à travers la photo.

Ainsi, je connaissais quelques espèces courantes, mais j’étais loin d’imaginer le nombre d’espèces d’orchidées (par exemple). Tout comme, j’ai commencé à me dire que finalement ce terrain d’exploration me réserverait encore quelques belles surprises. Alors comme j’aime bien ce genre de surprise, je continue à les rechercher.

C’est une des raisons qui m’a poussé à faire cette série de 3 articles thématiques sur les fleurs mois après mois. Je vous ai présenté 30 espèces de fleurs sauvages présentent en forêt de Fontainebleau. Il y en a beaucoup d’autres encore à découvrir.

Si vous voulez récompenser mon travail, vous pouvez le faire en achetant un calendrier composé exclusivement de photos prises par mes soins. Vous avez le choix sur le thème comme la flore (Balade florale, Sauvage en herbe, Orchidaceae), les oiseaux (guêpiers), la forêt de Fontainebleau (la forêt de Bière, les gorges d’Apremont, Curiosités et paysages) , Bois le Roi (Art pictural) et les papillons (Couleurs d’ailes, Lépidoptères de la forêt de Fontainebleau, Papillons de la forêt de Fontainebleau). Les photos sont uniques et chaque calendrier est différent. Ces calendriers sont imprimés sur commande donc ne soyez pas surpris.

Si vous souhaitez aller plus dans la découverte de ces plantes sauvages, je peux vous conseiller le guide Delachaux qui présente 450 fleurs par couleurs (jaune, blanc, rouge, bleu, violet). Je m’en sers comme point de départ dans l’identification.

Les fleurs sauvages de mars avril mai juin

Pour avoir accès à l’identification visuelle d’autres fleurs sauvages de la forêt de Fontainebleau, vous pouvez consulter ces articles :

NEWSLETTER

Pour découvrir la flore de la forêt de Fontainebleau.

2 commentaires
  1. J’ai suivi, pas à pas, vos articles sur « les fleurs sauvages au fil des saisons en forêt de Fontainebleau.
    Les promeneurs sont loin de connaître, pour la plupart, le nom de ces fleurs magnifiques et grâce à vos articles, nous voilà renseignés sur leur identité ; la beauté de ces petites fleurs de printemps et d’été sont incomparable.
    Merci Djamal pour cette belle balade florale. C’est un régal … pour les yeux !

    Dominique Ftr

    • Merci Dominique pour ce sympathique résumé de la série de 3 articles sur la flore locale.
      En les photographiant et en m’y intéressant, je me suis rendu compte qu’il était difficile de nommer ces fleurs et plus je cherchais plus j’en trouvais.
      Et il y en a encore plein d’autres !
      Bonne journée
      Djamal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVREZ LA FLORE

DE LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Les orchidées sauvages aussi...
INSCRIVEZ-VOUS
close-link
error: Content is protected !!