Accueil | Flore | Fleurs jaunes sauvages des prairies, des bois, des forêts
Potentille printanière - Fleurs jaunes sauvages

Fleurs jaunes sauvages des prairies, des bois, des forêts

Comment identifier les fleurs jaunes sauvages ? Cette question représente une difficulté, car beaucoup de plantes se ressemblent. Elles ont toutes des noms compliqués. Et pour finir, elles sont éparpillées dans différents types de biotopes en forêt de Fontainebleau. C’est pour cela, que je vous propose une sélection de fleurs sauvages jaunes poussant dans le massif bellifontain et ailleurs en France.

9 fleurs jaunes sauvages

La couleur jaune évoque le pissenlit ou le bouton d’or que nous connaissons bien. Au-delà de ces plantes communes, la forêt de Fontainebleau recèle quantité d’espèces de fleurs jaunes. Leur identification n’est pas facile. Je ne vous cache pas que j’ai du faire des recherches sur la base d’un guide spécialisé sur les fleurs pour arriver à vous présenter cet article. D’ailleurs, je ne suis pas à l’abri des erreurs.

En préparant ces 2 premiers articles, celui sur les fleurs sauvages roses et sur les fleurs jaunes sauvages, je me suis rendu compte de toute cette variété de plantes à fleurs. Bien sûr, je ne vous présente qu’une petite partie de ce que la forêt produit. Il m’est techniquement impossible d’en faire une liste exhaustive et de la montrer en seule fois. La page serait trop lourde à charger. C’est pour cela que j’ai choisi des fleurs représentatives de celles que l’on peut voir lors de simples promenades.

Potentille printanière

La potentille printanière (la photo ci-dessus) de la famille des rosacées pousse très tôt au début du printemps. On la trouve dans les milieux secs et ensoleillés comme les friches industrielles, les rocailles par exemple. Nous avons affaire à une petite fleur jaune de 5 cm à 20 cm.

 Millepertuis perforé – Hypericum perforatum L.

Le millepertuis perforé est une plante vivace commune en forêt de Fontainebleau. Elle forme des petits buissons de 50 cm de haut. On peut la rencontrer dans les lisières, les bords de chemins ou même dans les plaines arbustives. Le petit point foncé que l’on voit au sommet serait selon les légendes l’œuvre du diable qui piquerait avec une aiguille les bouts. Le millepertuis perforé pousse entre juillet et septembre.

Millepertuis- perforé - Hypericum perforatum L.

Molène noire – Verbascum nigrum

La molène noire est une des plus jolies plantes à fleurs de ma sélection. Une des particularités de cette plante est la pousse des fleurs du bas vers le haut. La molène noire attire les insectes butineurs grâce à la couleur pourpre au centre de la fleur. Par sa taille, cette plante bisannuelle ne passe pas inaperçue. Haute de plus d’un mètre, elle se balance au gré du vent. Elle pousse dans les friches, les milieux ensoleillés.

Molène noire - Verbascum nigrum

Benoite commune – Fleurs jaunes sauvages

La benoite commune est un indicateur de sol riche. Elle pousse de mai à octobre. De la famille des rosacées, cette plante vivace contient le même type d’huile essentielle que le clou de girofle avec une concentration moindre. La graine de la benoite a la particularité d’être ‘agrippante’. La structure de la graine de type velcro peut s’accrocher aux vêtements, aux poils de mammifères. L’éparpillement des semences permet d’étendre les zones de pousse.

Benoite commune - Fleurs jaunes sauvages

Séneçon jacobée – Jacobaea vulgaris

Le séneçon jacobée est une plante que je trouve sur le bord des chemins en forêt de Fontainebleau. Elle pousse sur les pelouses ici et là, mais jamais en nombre. J’ai découvert que c’est une plante vivace bisannuelle. Autrement dit, le séneçon jacobée pousse sur une séquence de 2 ans. Lors de mes balades, je scrute sur cette plante à fleurs, des chenilles appartenant à l’écaille du séneçon, petit papillon de nuit élégant. Le séneçon croit jusqu’à atteindre 80 cm à 100 cm.

Sénéçon jacobée - Fleurs jaunes sauvages

Ficaire fausse renoncule – Ficaria ranunculoides

La ficaire fausse renoncule aime les sous-bois qu’elle couvre dès le mois de mars. De grandes surfaces sont couvertes par ces fleurs jaunes aimant les sols humides. Ces plantes vivaces fleurissent jusqu’au mois de mai. En forêt de Fontainebleau, la ficaire est commune un peu partout dans le massif. Elle fait parfois partie d’herbiers par les écoliers de la région.

Ficaire fausse renoncule - Fleurs jaunes sauvages

Iris des marais – Iris pseudacorus

L’iris des marais est une plante qui pousse dans les mares forestières, les fossés humides et les bords de cours d’eau comme le Loing. De la famille des liliacées, l’iris des marais est une plante vivace de presque un mètre. Sa forme rappelle les iris des fleuristes. La forme de la fleur ne peut pas être confondue avec une autre. Elle pousse entre mai à juillet.

Iris des marais - Fleurs jaunes sauvages

Poivre des murailles – Sedum acre

Le poivre des murailles est une plante vivace des milieux secs et ensoleillés. Il pousse volontiers sur les murs de pierres, les zones à graviers. j’en ai même dans mon jardin sur une rocaille. La photo ci-dessous montre le poivre des murailles en fleurs au mois de juin. Vous pouvez la trouver entre juin et aout.  Cette plante grasse stocke l’eau. Il est déconseillé de l’utiliser comme condiment. Sa hauteur est comprise entre 10 cm et 15 cm.

Poivre des murailles - Fleurs sauvages jaunes

Primevère officinale – Primula veris

La primevère officinale est dans ma sélection des fleurs jaunes sauvages, car elle est une des premières à fleurir au début du printemps. Aussi appelé coucou, on la trouve sur des sols calcaires et pauvres. Facilement reconnaissable, on la trouve dans les zones fraiches de la forêt. Haute d’une vingtaine de centimètres, cette plante vivace est à rechercher entre avril et mai.

Primevère officinal - Primevère coucou - Fleurs jaunes sauvages


Bizarrement, la plupart des fleurs présentées ici sont considérées comme des mauvaises herbes ! Avouez qu’il est dommage de détruire à coup de désherbant polluant toutes ces beautés naturelles. De plus, elles sont de plus utiles à une multitude d’insectes.  Alors, pourquoi ne pas réserver une petite zone du jardin aux plantes sauvages ? Elles feront des heureux chez les insectes et les oiseaux. Vous ferez ainsi un geste pour la nature !

Si vous avez envie d’un guide pour l’identification des plantes à fleurs, je vous recommande Les indispensables Delachaux – 450 Fleurs décrites à l’aide de photos et dessins. Je l’ai utilisé dans la préparation de cet article. Il me sert également lors des sorties en famille à la découverte des fleurs jaunes sauvages.

NEWSLETTER

Pour découvrir la flore de la forêt de Fontainebleau.

Un commentaire
  1. Ces différentes fleurs sauvages font la beauté des pairies, des bois et des forêts si bien représentées par les jolies photos publiées.
    Ce jaune lumineux donnent un atout supplémentaire à la beauté naturelle des fleurs.
    Merci pour cet article bien détaillé de ces différentes fleurs sauvages.

    Bien à Vous.

    Dominique Foultier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fleurs et plantes
 

de la forêt de Fontainebleau

Découvrez aussi les orchidées...
INSCRIVEZ-VOUS
error: Content is protected !!