Accueil | Flore | Anémone pulsatille (Anemone pulsatilla) – La fleur du printemps
Anémone pulsatille - Anemone pulsatilla

Anémone pulsatille (Anemone pulsatilla) – La fleur du printemps

La fleur du printemps est pour moi l’anémone pulsatille (Anemone pulsatilla) appelée aussi Coquerelle. Elle symbolise le retour des couleurs, le retour à la vie de Dame Nature. Cette fleur particulière, de la famille des renoncules, est une plante vivace qui illumine la forêt de Fontainebleau dès que les températures sont douces. Discrètement, elle habille le sol dans ses plus beaux habits. L’anémone pulsatille est un signal discret qui donne le top départ de ma saison photo…

Anémone pulsatille - Fleur du printemps
Anémone pulsatille – Fleur du printemps

Détails sur l’anémone pulsatille

Les promeneurs de la forêt de Fontainebleau connaissent probablement cette magnifique fleur sauvage qui pousse sur les bords de chemins. On la trouve sur des sols sableux et calcaires. La coquerelle préfère les milieux ouverts comme les prairies buissonneuses, les prairies sèches. Elle pousse seule ou en bouquet serré.

Anémone pulsatille - Coquerelle
Anémone pulsatille – Coquerelle

On trouve cette fleur du printemps entre début avril et fin mai principalement sur le massif forestier (Seine et Marne – Ile de France). Il n’y pas de risque de confusion entre cette fleur et une autre. Ses pétales ont la forme d’une cloche. L’anémone pulsatille se pare de pétales violettes, douces comme de la soie. Sa tige est recouvert d’un fin duvet blanc. Ses étamines sont jaunes et forment un contraste saisissant. Anemone pulsatilla mesure entre 10 et 30 centimètres. Elle n’est jamais envahissante. Elle reste confinée par secteur poussant avec régularité, saison après saison.

Anémone pulsatille - Fleur sauvage de la forêt de Fontainebleau
Anémone pulsatille – Fleur sauvage de la forêt de Fontainebleau

Personnellement, j’apprécie mon rendez-vous annuel avec cette fleur sauvage. Elle m’offre l’occasion de commencer ma saison de photo macro. Chaque année, je lui offre une séance de shooting en espérant la mettre en valeur au mieux. La présence de nombreuses herbes autour de cette plante rendent compliqué les séances photos. Trouver celle qui m’offrira des conditions optimales de prises de vues est à chaque fois une quête.

Si cela vous intéresse, j’ai réalisé ces photos avec 2 types d’objectifs. J’ai utilisé soit le téléobjectif 300 mm F4 L IS ou l’objectif macro 100 mm F2.8. Le boitier photo est le Canon EOS 7D. Pour la post-production, je me sers de Lightroom 4.0.

Rappel important concernant la cueillette des fleurs

Bien qu’attirante nous devons respecter les consignes de préservation de la flore en forêt de Fontainebleau. Je vous livre un extrait que l’ONF publie sur son site, concernant la cueillette des fleurs sauvages.

L‘article 547 du Code civil est très clair : « les fruits naturels ou artificiels de la terre (…) appartiennent au propriétaire du fonds par droit d’accession ». Donc, en théorie, la cueillette, de fleurs, comme de champignons, ainsi que le ramassage de bois mort, ne sont pas autorisés en soi, mais doivent être soumis à autorisation préalable. A défaut, vous pouvez être passible d’une contravention.

Un commentaire

  1. Photos magnifiques de l’Anémone pulsatille ainsi que des détails s’y rattachant.
    Très intéressant pour notre culture personnelle. Merci beaucoup !

    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVREZ LA FLORE

DE LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Les orchidées sauvages aussi...
INSCRIVEZ-VOUS
error: Content is protected !!